Bacloville et Alpadir en bref

Bacloville et Alpadir en bref

23.03.2017

Dans l’essai Bacloville (320 patients), au bout d’un an de traitement par baclofène à forte dose (jusqu'à 300 mg/jour), on obtient l’abstinence ou la réduction de la consommation jusqu'à un niveau médicalement correct chez 56,8 % des patients traités, contre 36,5 % chez ceux recevant un placebo.

Dans l’essai Apladir (320 patients également), la prise de baclofène jusqu'à 180 mg/jour n'a pas permis d'atteindre une abstinence (11,9 % d'abstinence...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
médicament à l'unité

Dispensation à l’unité : feu vert des députés

La délivrance des médicaments à l’unité a été adoptée par les députés le 13 décembre. Le gouvernement s’engage à consulter les pharmaciens préalablement à la rédaction des décrets d’application. La dispensation à l’unité sera... 11

Partenaires