Anticoagulants oraux par voie directe - Un risque plus élevé d'hémorragie intraoculaire ?

Anticoagulants oraux par voie directeUn risque plus élevé d'hémorragie intraoculaire ?

Fabienne Rigal
| 13.02.2017

D'après une analyse menée sur des données de l'OMS, le rivaroxaban (Xarelto) serait associé à un surrisque d'hémorragie vitréenne et rétinienne, par rapport au dabigatran (Pradaxa) et à l'apixaban (Eliquis), ainsi qu'à la warfarine (Coumadine).

  • bidule

Cette étude menée par trois chercheurs de l'université de Colombie-Britannique, à Vancouver (Canada), montre que les nouveaux anticoagulants oraux (NACO), ou anticoagulants oraux par voie directe (AOD), pourraient être associés à un risque plus important d'hémorragie intraoculaire. Les chercheurs ont utilisé des données obtenues dans la base de données de l'OMS Vigibase 1968-2015, sur tous les cas d'hémorragies rétiniennes, vitréennes ou choroïdiennes, associées avec, d'une part, la...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
médicament à l'unité

Dispensation à l’unité : feu vert des députés

La délivrance des médicaments à l’unité a été adoptée par les députés le 13 décembre. Le gouvernement s’engage à consulter les pharmaciens préalablement à la rédaction des décrets d’application. La dispensation à l’unité sera... 11

Partenaires