Maternité et VIH
Formation thérapeutique du Pharmacien

Maternité et VIH

06.02.2017
La survenue d’une grossesse ne fait pas interrompre un traitement antirétroviral déjà instauré mais peut le faire modifier (CI spécifique : éfavirenz tératogène). Le traitement sera envisagé le plus tôt possible chez une femme séropositive enceinte non traitée pour prévenir la transmission maternofœtale : il sera instauré au plus tard à 26 semaines d'aménorrhée et d'autant plus précocement (entre 14 et 26 semaines d'aménorrhée) si la charge virale est > 5 log ou s'il existe un facteur de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rappel lot

Risque de sous dosage avec un antibiotique pédiatrique

Quatre lots d’Amoxicilline/acide clavulanique Sandoz, enfants et nourrissons, sont rappelés, en raison d’une erreur dans la notice pouvant amener à un sous-dosage. Une incohérence sur les notices des poudres pour suspension... Commenter

Partenaires