Insuffisance mitrale dégénérative sévère - Une innovation majeure enfin prise en charge

Insuffisance mitrale dégénérative sévèreUne innovation majeure enfin prise en charge

Dr Gérard Bozet
| 26.01.2017

Depuis le 22 décembre 2016, le système MitraClip, premier traitement percutané développé pour la réparation de la valve mitrale, est pris en charge en France. II constitue un traitement validé pour des patients symptomatiques ayant une insuffisance mitrale dégénérative sévère, ayant un risque trop élevé pour subir une chirurgie à cœur ouvert.

L’insuffisance mitrale sévère est à l’origine de nombreuses réhospitalisations pour insuffisance cardiaque. Le traitement médicamenteux n’est que palliatif.

Le traitement chirurgical est le traitement de référence de l’insuffisance mitrale sévère symptomatique : il consiste soit en une réparation par plastie rnitrale (avec généralement pose d’un anneau mitral), soit en un remplacement de la valve par une prothèse valvulaire. Ces interventions sont réalisées sous anesthésie...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
écosse

À la Une Les pharmaciens britanniques face au Brexit Abonné

Les conséquences pour le système de santé d'un « Brexit sans accord » inquiètent les pharmaciens britanniques. À l'approche de la date fatidique du 29 mars, ils se préparent aux éventuelles ruptures de stock qui pourraient survenir dans les semaines suivant le Brexit. Commenter

Partenaires