Insuffisance mitrale dégénérative sévère - Une innovation majeure enfin prise en charge

Insuffisance mitrale dégénérative sévèreUne innovation majeure enfin prise en charge

Dr Gérard Bozet
| 26.01.2017

Depuis le 22 décembre 2016, le système MitraClip, premier traitement percutané développé pour la réparation de la valve mitrale, est pris en charge en France. II constitue un traitement validé pour des patients symptomatiques ayant une insuffisance mitrale dégénérative sévère, ayant un risque trop élevé pour subir une chirurgie à cœur ouvert.

L’insuffisance mitrale sévère est à l’origine de nombreuses réhospitalisations pour insuffisance cardiaque. Le traitement médicamenteux n’est que palliatif.

Le traitement chirurgical est le traitement de référence de l’insuffisance mitrale sévère symptomatique : il consiste soit en une réparation par plastie rnitrale (avec généralement pose d’un anneau mitral), soit en un remplacement de la valve par une prothèse valvulaire. Ces interventions sont réalisées sous anesthésie...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires