Histoires de santé - Les vipères d’or de Moyse Charas

Histoires de santéLes vipères d’or de Moyse Charas

Nicolas Tourneur
| 26.01.2017
  • vipere

Occupant jadis une place considérable en médecine, la chair de vipère était utilisée contre les maux les plus divers. C’était notamment un élément essentiel de la Thériaque, dont la composition intégrait encore au XVIIe siècle des squames de scille, de l’opium de Smyrne et des dizaines d’autres ingrédients. Cet antidote imaginé dans l’Antiquité par Galien restait un « incontournable » sous Louis XIV, dans un contexte où les empoisonnements défrayaient la chronique, y compris...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rappel lot

Risque de sous dosage avec un antibiotique pédiatrique

Quatre lots d’Amoxicilline/acide clavulanique Sandoz, enfants et nourrissons, sont rappelés, en raison d’une erreur dans la notice pouvant amener à un sous-dosage. Une incohérence sur les notices des poudres pour suspension... Commenter

Partenaires