IVG médicamenteuse - Des douleurs fréquentes et intenses

IVG médicamenteuseDes douleurs fréquentes et intenses

Anne-Lucie Acar
| 23.01.2017

Les résultats d’une étude soutenue par la Fondation de l’Avenir et pilotée par le centre Clotilde Vautier de la clinique mutualiste de Nantes révèlent que 27 % des femmes ayant réalisé une IVG par voie médicamenteuse ont ressenti des douleurs très intenses au 3e jour et 83 % d’entre elles indiquent avoir pris des antidouleurs lors du traitement.

Malgré une large diffusion des méthodes contraceptives médicales, le recours à l’interruption de grossesse volontaire (IVG) reste stable en France.

En 2015, 220 000 interventions ont été pratiquées, dont 57 % par voie médicamenteuse : un pourcentage qui ne cesse d’augmenter depuis 1990. C’est l’une des raisons qui a conduit le Centre Clotilde Vautier à lancer une étude spécifique sur la douleur dans ce type d’IVG, soutenue par la Fondation de l’Avenir. « Depuis sa...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires