Le pharmacien du jour - Nicolas Hardiville, électron libre du football

Le pharmacien du jourNicolas Hardiville, électron libre du football

02.01.2017

Tout en poursuivant ses études de pharmacie, Nicolas Hardiville était agent de footballeur. Il a choisi la pharmacie, déçu par le monde des agents.

  • Nicolas

Les pharmaciens sont nombreux à suivre l'Euro de football. Certains d'entre eux avec un intérêt d'autant plus marqué que leur passion a failli se confondre avec leur profession.

« J'ai du mal à vivre sans projet, et avec un ballon rond au milieu, c'est encore mieux », admet Nicolas Hardiville, pharmacien à Pont-l’Évêque (Calvados). Il a mûri de nombreux projets, souvent avec son frère, toujours autour du foot. Il est devenu pharmacien « par raison », après...

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires