Biothérapie du psoriasis modéré à sévère - Un second inhibiteur de l'interleukine IL-17A

Biothérapie du psoriasis modéré à sévèreUn second inhibiteur de l'interleukine IL-17A

Christine Nicolet
| 15.12.2016

Les biothérapies sont réservées aux formes chroniques sévères de psoriasis en plaques, cependant les patients réagissent différemment à ces traitements. Il est toujours intéressant d'avoir une nouvelle option thérapeutique pour rendre la dermatose lésionnelle compatible avec une vie normale au long cours.

Le traitement du psoriasis doit impérativement prendre en compte non seulement la gravité et l'étendue des lésions, mais aussi le préjudice fonctionnel, socioprofessionnel et le retentissement psychologique de la maladie. Les biothérapies n'entraînent pas la guérison définitive de l'affection mais permettent d'obtenir la disparition transitoire plus ou moins complète des lésions. Malgré ces avancées, il existe un besoin thérapeutique non satisfait, compte tenu des possibles phénomènes d...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rupture stock

Médicaments : le plan anti-rupture du LEEM

Le LEEM l'avait annoncé par la voix de son président Philippe Tcheng lors de ses vœux, c'est chose faite. Les industriels du médicament présentent leur plan d'actions en six points pour agir contre les pénuries de médicaments.... 4

Partenaires