Intoxication au CO - Une neuroglobine modifiée, antidote en vue

Intoxication au COUne neuroglobine modifiée, antidote en vue

Dr Véronique Nguyen
| 12.12.2016

Le monoxyde de carbone (CO), ce tueur silencieux, est la première cause de décès par intoxication en France. Un antidote pourrait enfin être en vue. Des chercheurs ont créé une neuroglobine capable de fixer rapidement le CO dans le sang ; elle améliore chez la souris la survie à l’intoxication. Espoir d’un essai dans 2 ans.

Il est invisible et sans odeur. Le monoxyde de carbone (CO), issu d’une combustion incomplète, est un gaz toxique, redoutable dans les espaces peu aérés. Une fois inhalée, la molécule CO remplace l’oxygène sur l’hémoglobine (Hb), car son affinité pour l’Hb est 250 fois plus importante que celle de l’oxygène ; ceci conduit à l’hypoxie tissulaire et les organes les plus sensibles sont les premiers affectés

L’intoxication se manifeste d’abord par des symptômes non spécifiques ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires