Lutte contre le tabagisme - L'impact des avertissements sanitaires démontré

Lutte contre le tabagismeL'impact des avertissements sanitaires démontré

Nicolas Tourneur
| 14.11.2016

En ce mois où le Ministère de la santé propose un défi collectif, celui d’un novembre « sans tabac », une étude rétrospective étudiant l’impact des avertissements sanitaires sur les paquets de cigarettes ne saura que renforcer la détermination des autorités.

L’étude de David T. Levy, du Centre de Recherche sur le Cancer Lombardi (université Georgetown de Washington), repose sur un modèle d’évaluation des politiques anti-tabac développé dans son service, SimSmoke, validé dans plus de 20 pays où il sert de référence aux politiques anti-tabac (depuis 2005 pour SimSmoke-France).

L’équipe de Levy s’est intéressée aux modifications de la perception du tabagisme en Australie, au Canada et au Royaume-Uni, à la suite de l’introduction d...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires