Les recommandations du rapport « hépatites » - Comment organiser l'accès universel au traitement du VHC

Les recommandations du rapport « hépatites »Comment organiser l'accès universel au traitement du VHC

Dr Irène Drogou
| 24.10.2016

À la suite de la décision de Marisol Touraine annoncée le 25 mai dernier d’aller vers un accès universel au traitement de l’hépatite C, l’ANRS, le CNS et le coordinateur du rapport ont remis le 17 octobre à la ministre de la Santé leurs recommandations pour la mise en œuvre pratique. La ministre se prononcera sur la base de ce texte mais aussi sur l’avis de la HAS, attendu pour la mi-novembre.

  • dhumeaux
  • HEP C

« La décision de l’accès universel au traitement des personnes infectées marque l’histoire de l’endémie de l’infection par le VHC en France », souligne le Pr Daniel Dhumeaux, coordinateur du rapport (voir ci-dessous) commandé par Marisol Touraine après son annonce du 25 mai. Un tel engagement de santé publique ne pouvait se concevoir sans changements majeurs, dans les modalités de traitement par les antiviraux à action directe ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Vaccination officine

À la Une Vaccination à l'officine : les leçons d'un succès Abonné

L'expérimentation de la vaccination antigrippale à l'officine s'est achevée le 31 janvier dernier. Tandis que plus de 156 000 patients ont été vaccinés au total, les présidents des URPS Pharmaciens des deux régions tests dressent un premier bilan positif et pensent déjà aux améliorations à apporter pour la prochaine campagne vaccinale. Commenter

Partenaires