Kétamine en psychiatrie - Un antidépresseur à manier avec précaution

Kétamine en psychiatrieUn antidépresseur à manier avec précaution

Nicolas Tourneur
| 17.10.2016

L'efficacité de la kétamine pour traiter certaines dépressions est étudiée depuis une quinzaine d'années. Son action très rapide constitue une alternative nouvelle donnant lieu à de nombreux travaux et à controverse, compte tenu de la iatrogénie potentiellement associée à son usage.

  • kétamine

C’est en 2000 que Robert M. Berman, un psychiatre de l’université Yale, a montré que la kétamine, un dérivé de la phencyclidine antagoniste NMDA (N-methyl-D-aspartic acid) connu de longue date pour son usage en anesthésiologie (au prix d’effets psychotomimétiques avec possibles hallucinations), comme drogue récréative et comme drogue de « soumission chimique », induisait après administration IV à une dose subanesthésique (0,5 mg/kg sur 40 minutes) une amélioration...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
pharmacien

Intervention pharmaceutique : les modalités se précisent

Les syndicats et l’assurance-maladie ont commencé hier leurs discussions sur les modalités de mise en œuvre de l’intervention pharmaceutique. Le marathon a commencé : il devrait aboutir à la signature de l’avenant 20 d’ici à la... 4

Partenaires