Un régime qui reste à évaluer - La chrononutrition : une façon différente de s’alimenter

Un régime qui reste à évaluerLa chrononutrition : une façon différente de s’alimenter

Christine Nicolet
| 13.10.2016

Aujourd’hui, nos rythmes de vie très accélérés nous poussent à manger vite, un peu n’importe quoi, n'importe quand et n’importe comment ; nous ne respectons pas nos rythmes biologiques. la chrononutrition tente de remettre les pendules à l’heure.

  • ll

L'absorption et la bonne assimilation des aliments sont sous la dépendance de la sécrétion d'enzymes et d'hormones qui travaillent de façon cyclique. Elles sont sous la commande de différents stimuli comme la lumière, le sommeil, le chaud, le froid, la faim et la satiété. Le fonctionnement des différents métabolismes évolue donc au cours d'une journée. Certains débutent le matin, d'autres sont très actifs en milieu d'après-midi et s'arrêtent le soir. La chrononutrition se sert de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Médecin

Eure-et-Loir : le combat des pharmaciens contre une généraliste propharmacienne

Le syndicat des pharmaciens d’Eure-et-Loir conteste devant la justice l'autorisation accordée à une médecin généraliste de délivrer des médicaments. C’est avant tout contre un anachronisme que se battent les pharmaciens... 5

Partenaires