Troubles du sommeil - Un nouvel espoir pour la narcolepsie

Troubles du sommeilUn nouvel espoir pour la narcolepsie

Dr Alain Marié
| 29.09.2016

La narcolepsie est heureusement une maladie rare mais elle est très invalidante, diagnostiquée souvent avec retard. Lors du congrès de l’ERS (European Sleep Research Society), les résultats prometteurs d’une nouvelle molécule, le pitolisant Wakix fait naître un nouvel espoir pour la maladie, grâce à un mécanisme d’action totalement original, l’activation de la voie histaminergique neuronale (1).

  • narcolepsie

L’histoire de Wakix débute en 1983 par la découverte du récepteur H3 à l’histamine H par l’équipe INSERM dirigée par le Pr J. Charles Schwartz. Ce récepteur est essentiellement exprimé dans le cerveau, sa distribution correspondant aux circuits neuronaux de l’éveil.

Dans la narcolepsie, la destruction des neurones hypothalamiques secrétant les oréxines (peptides qui contrôlent l’éveil) est partiellement compensée par l’augmentation du nombre des neurones histaminergiques. D’où l...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires