Un choc méconnu mais potentiellement mortel - Pour une meilleure prise en charge de l'anaphylaxie

Un choc méconnu mais potentiellement mortelPour une meilleure prise en charge de l'anaphylaxie

Christine Nicolet
| 29.09.2016

Une intervention immédiate est requise lors d'un choc anaphylactique pour éviter l'arrêt respiratoire ou cardiaque. Selon une enquête nationale menée par l'Ifop (juillet/août 2016) le risque est méconnu par une majorité de Français et le seul traitement efficace reste insuffisamment prescrit et utilisé.

  • photo

La prévalence de l'anaphylaxie est en constante augmentation et beaucoup plus courante qu'on ne le croit.

Les allergies alimentaires ont été multipliées par deux au cours des dix dernières années. Elles seraient responsables de 30 % de réactions anaphylactiques sévères et le nombre d'enfants hospitalisés a été multiplié par sept. Plus de 17 millions de personnes en Europe, dont 3,5 % en France, souffrent de ce type d'allergies de façon chronique. Interrogés par l'ifop...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires