Histoire de la pharmacie - La pharmacie de l’Homme de Fer, une institution strasbourgeoise

Histoire de la pharmacieLa pharmacie de l’Homme de Fer, une institution strasbourgeoise

Julie Chaizemartin
| 22.09.2016

À Strasbourg, depuis le milieu du XIXe siècle, les patients de la pharmacie de l’Homme de Fer passent la porte en un flux incessant de va-et-vient sous l’œil bienveillant d’une statue toute en armure accrochée à la façade. Bien gardée par ce drôle de sergent de patrouille municipale, la pharmacie n’a jamais cessé de développer ses spécialités « maison », parmi lesquelles la Cefaline Hauth est toujours largement plébiscitée au comptoir.

  • nouveau packaging
  • facade
  • labo
  • packaging
  • packaging sachet
  • statue

La doctorante en histoire de l’art Amandine Clodi, qui s’attelle à retracer l’histoire de la pharmacie, le sait bien : le fameux Homme de Fer strasbourgeois, muni de sa hallebarde et de son casque pointu, était là bien avant la création de l’officine, jadis enseigne d’une armurerie au XVIIIe siècle. Aujourd’hui il est devenu malgré lui l’emblème de la pharmacie, s’accordant fièrement à l’embourgeoisé grès rose local qui recouvre les quatre étages de la bâtisse. Dans ces murs, une...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bonnefond

Protection sociale : l’USPO enfonce le clou

Alors qu’il avait appelé au dialogue social, le syndicat regrette qu’aucun compromis n’ait pu être conclu avec la FSPF, qui persiste à imposer l’APGIS comme collecteur de la contribution FNDP. Constatant qu’en dépit de ses mises... 3

Partenaires