Histoires de santé - Épilepsie : les cousins du phénobarbital

Histoires de santéÉpilepsie : les cousins du phénobarbital

Nicolas Tourneur
| 30.06.2016
  • haup
  • molécule
  • phénitoïne

C’est presque dès l’introduction du phénobarbital, comme hypnotique, en 1912, qu’un neurologue allemand, Alfred Hauptmann (1881-1948), le testa chez des patients épileptiques : ils ne pouvaient trouver le sommeil en raison de la multiplicité des crises et l’obligeaient à se déplacer de façon récurrente en pleine nuit.

Hauptmann espérait que ce médicament leur permettrait de dormir - et lui offrirait un peu de tranquillité -, mais il eut la surprise de constater que la...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
maillage

À la Une Moins d'officines, mais un réseau plus fort Abonné

En dépit d’une perte record du nombre de pharmacies en 2018, c’est un maillage officinal en pleine consolidation et bénéficiant de l’émergence d’une nouvelle génération de titulaires qui apparaît aux détours des statistiques publiées par l'Ordre national des pharmaciens. Commenter

Partenaires