Portrait - Stéphane Decroos : des vitrines pour le plaisir

Portrait Stéphane Decroos : des vitrines pour le plaisir

12.05.2016

Titulaire à Aniche, dans le Nord, Stéphane Decroos refait sa vitrine tous les mois et demi, toujours animée, toujours autour d’un thème de saison, une attraction permanente dans la ville du Nord.

  • Stéphane Decroos devant sa vitrine de printemps " zen et orientale »

« Si on peut apporter du rêve… Je ne pense pas que cela fasse vendre, mais ça fait plaisir au public dans la rue », sourit Stéphane Decroos. Les cheveux ont grisé, mais les yeux restent malicieux, comme un lutin. De fait, le pharmacien d’Aniche (Nord) s’amuse de ses vitrines, qu’il renouvelle environ huit fois par an, « en y pensant des… mois à l’avance ». Toujours animées, toujours autour d’un thème de saison.

« Étant enfant, j’avais vu les vitrines animées...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
écosse

À la Une Les pharmaciens britanniques face au Brexit Abonné

Les conséquences pour le système de santé d'un « Brexit sans accord » inquiètent les pharmaciens britanniques. À l'approche de la date fatidique du 29 mars, ils se préparent aux éventuelles ruptures de stock qui pourraient survenir dans les semaines suivant le Brexit. Commenter

Partenaires