Du millepertuis aux anticonvulsivants - Les interactions insoupçonnées des traitements de l’hépatite C

Du millepertuis aux anticonvulsivantsLes interactions insoupçonnées des traitements de l’hépatite C

Mélanie Maziere
| 04.04.2016

Les antiviraux d’action directe (AAD) ont révolutionné la prise en charge des patients atteints d’hépatite C, mais demandent une attention particulière concernant les interactions médicamenteuses chez les patients soignés pour d’autres pathologies.

L’arrivée des très chers Sovaldi (sofosbuvir) et Harvoni (sofosbuvir + ledipasvir) sur le marché, tous deux commercialisés par l’américain Gilead, ont été largement médiatisés. Jamais le grand public n’aura autant entendu parler de l’hépatite C et des solutions thérapeutiques existantes.

Jusqu’à ce que les premiers antiviraux à action directe apparaissent, l’hépatite C a été traitée par la combinaison d’interféron alfa et de ribavirine, pendant 24 à 48 semaines, avec un taux de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires