Confusion et délires - Une iatrogénie à connaître

Confusion et déliresUne iatrogénie à connaître

Nicolas Tourneur
| 22.02.2016

De nombreux médicaments peuvent entraîner des troubles psychiques ou psychiatriques : ils méritent d’être connus car, souvent, ces troubles sont à tort, imputés à la pathologie traitée.

  • Les agonistes dopaminergiques peuvent être à l’origine de troubles iatrogènes d’allure psychotique

Tous les types de troubles psychiatriques sont observables en iatrogénie médicamenteuse. Leur disparition à l’arrêt du traitement prouve l’étiologie iatrogène - notamment lorsque la pathologie traitée peut également être à l’origine de signes psychiatriques -, mais là aussi il convient d’être prudent : certains sevrages trop rapides sont eux-mêmes à l’origine de troubles psychiques potentiels (ex : anticomitiaux, opioïdes).

De l’obnubilation à l’hallucination

La confusion mentale est...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires