Toxicogénomique - Des avancées pour éviter les tests sur animaux

ToxicogénomiqueDes avancées pour éviter les tests sur animaux

Mélanie Maziere
| 08.02.2016

Bientôt dix ans que la toxicogénomique est agréée en Europe et pourrait remplacer avantageusement les essais précliniques sur les animaux. Mais, bien que plus éthique et moins onéreuse, elle ne peut toujours pas être pratiquée seule, sans expérimentation animale, pour que les tests soient valides.

  • Les essais sur l'animal restent actuellement obligatoires

La toxicogénomique progresse. Cette science, qui permettrait de se passer du modèle animal dans les essais précliniques de médicaments, est agréée par le Parlement européen depuis 2007.

Une étude publiée la semaine dernière dans la revue « Nature Communications » confirme la possibilité de définir le niveau de toxicité de composés chimiques en utilisant des cellules. C’est bien la base de la toxicogénomique : étudier l’impact des substances chimiques sur...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 8

Partenaires