Fibrose pulmonaire idiopathique - Un médicament pour ralentir sa progression

Fibrose pulmonaire idiopathiqueUn médicament pour ralentir sa progression

28.01.2016

Les options thérapeutiques efficaces pour prendre en charge la fibrose pulmonaire idiopathique sont très limitées à ce jour. Boehringer Ingelheim lance un nouveau médicament qui élargit l’arsenal thérapeutique de cette pathologie chronique, grave et progressive, engageant le pronostic vital des malades.

La fibrose pulmonaire idiopathique (FPI) est la plus fréquente des maladies rares mais elle reste difficile à identifier. Les symptômes ne sont pas spécifiques (toux sèche et persistante, essoufflement, gêne thoracique), ce qui rend le diagnostic difficile. Le délai diagnostique est de plus d’un an en moyenne. Le scanner thoracique est le seul outil majeur pour confirmer la fibrose.

C’est une maladie invalidante mortelle qui progresse jusqu’au décès du patient. Son incidence...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires