Histoires de santé - Tout ce qui brille n’est pas or

Histoires de santéTout ce qui brille n’est pas or

Nicolas Tourneur
| 07.01.2016
  • En 1728, le comte Alexis Bestoujev-Rioumine met au point la formule de l’" élixir d’or »

Si l’or était tenu comme un médicament par les anciens Égyptiens et par la médecine hippocratique, ce ne fut guère qu’au XVe siècle qu’il devint possible de le préparer sous une forme aisément ingérable : l’aurum potabile, l’or buvable, en fait une solution de trichlorure d’or. Paracelse (1493-1541) le prescrivait pour traiter les paralysies et les fièvres. Mais l’or dut surtout sa grande popularité à Johann Rudolf Glauber (1604-1688), un alchimiste hollandais, qui livra en 1651...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 10

Partenaires