Restaurer la tolérance immune - Une immunothérapie bien tolérée dans le diabète de type 1

Restaurer la tolérance immuneUne immunothérapie bien tolérée dans le diabète de type 1

10.12.2015

Les cellules T régulatrices (Treg), contrôlant l’auto-immunité, sont déficientes dans le diabète de type 1 (DT1). Un essai de phase 1 chez des patients DT1 a montré la bonne tolérance d’une thérapie par cellules Treg autologues, multipliées et améliorées en culture.

La prévalence du diabète de type 1 (DT1) ne cesse d’augmenter. Cette maladie auto-immune, caractérisée par la destruction des cellules beta du pancréas productrices d’insuline, survient sous l’influence de gènes de prédisposition et de l’environnement. Lorsque les symptômes apparaissent, 80 % des cellules bêta sont déjà détruites.

Les cellules T régulatrices - des lymphocytes T CD4 + exprimant le CD25 et le FOXP3 - sont indispensables pour contrôler l’auto-immunité et la tolérance....

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Macron

Salaires : les principales annonces d’Emmanuel Macron

Pour éteindre l’incendie né de la crise des Gilets jaunes, le président de la République a annoncé le 10 décembre 2018 une série de mesures sociales. • Hausse du salaire des personnes au Smic « Le salaire d’un travailleur au... Commenter

Partenaires