L’Europe recommande l’approbation d’un premier traitement - Maladie de Verneuil : une avancée thérapeutique majeure pour les patients

L’Europe recommande l’approbation d’un premier traitementMaladie de Verneuil : une avancée thérapeutique majeure pour les patients

21.09.2015

L’Agence européenne du médicament (EMA) autorise la mise sur le marché de l’adalimumab (Humira) dans le traitement des formes modérées à sévères de la maladie de Verneuil après échec des traitements conventionnels. Un nouvel espoir pour les patients atteints de cette maladie inflammatoire chronique de la peau, appelée aussi hidrosadénite suppurée, pouvant être très douloureuse et handicapante.

  • La maladie de Verneuil affecterait plus de 500 000 personnes en France

On estime que la maladie de Verneuil touche environ 1 % de la population adulte mondiale ; en France, elle affecterait plus de 500 000 personnes. La pathologie apparaît habituellement après la puberté, elle concerne majoritairement les femmes, mais elle n’aurait pas de cause hormonale. Malgré sa prévalence, elle reste sous-diagnostiquée : le délai entre les premiers symptômes (brûlures, picotements, hyperhidrose) et l’établissement du diagnostic est de huit ans en moyenne ; ce retard...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Etudiants

PACES : redoublement interdit dans certaines facs

En 2018, plusieurs universités, notamment en Ile-de-France, mettront en place à titre expérimental une première année commune aux études de santé (PACES) qui n’autorisera pas le redoublement. Dans les universités de Paris V, VI... 2

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.