Sports et allergies respiratoires chez l’enfant - Des précautions, mais pas de restrictions

Sports et allergies respiratoires chez l’enfantDes précautions, mais pas de restrictions

Christine Nicolet
| 10.09.2015

Près de 90 % des enfants souffrant d’allergies respiratoires pratiquent une activité sportive. Mais 67 % des parents déclarent que leurs enfants éprouvent une gêne dans ce cadre, dont 18 % régulièrement et 49 % de temps en temps. L’étude Ifop/Fondation Stallergènes est l’occasion de faire le point sur un sujet déterminant pour le bon développement et le bien-être de ces enfants.

  • Largement pratiquée par les allergiques, la natation est réputée induire moins de bronchospasme...

L’activité sportive est bénéfique pour chaque enfant, même allergique, tant pour son développement global que ventilatoire, ou son équilibre psychologique. Valeurs de partage, esprit d’équipe, dépassement de soi, acquisition d’habiletés physiques, sont autant de bienfaits et de qualités dont l’enfant doit profiter au-delà des gênes ressenties.

« L’activité physique met en hyperventilation, elle augmente considérablement la fonction respiratoire, les allergies respiratoires peuvent...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
agnès buzyn rtl

Vente à l’unité : Agnès Buzyn souligne les difficultés techniques

Invitée du Grand Jury sur RTL, le 17 mars, la ministre de la Santé s’est déclarée favorable à la vente à l’unité pour les antibiotiques et tout autre traitement de courte durée, tout en soulignant les difficultés techniques... 10

Partenaires