Le point de vue de l’UTIP
Formation thérapeutique du Pharmacien

Le point de vue de l’UTIP

Danielle Roquier Charles
| 15.06.2015
  • Le point de vue de l’UTIP - 1

En France, malgré une prévalence de la contraception élevée, une grossesse sur trois est déclarée « non prévue ». Un tiers de ces grossesses non prévues est dû à l’absence de contraception, tandis que les deux tiers surviennent sous contraception. Ces échecs ont des causes multiples parfois complexes. Ils doivent nous amener à renforcer notre rôle de conseil afin que toute femme puisse choisir une méthode de contraception bien adaptée à son mode de vie, ce qui requiert une information...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Buzyn

Agnès Buzyn : « les pharmaciens sont partie prenante des CPTS »

À l’occasion de ses vœux à la presse, la ministre de la Santé a qualifié 2019 d’année « de débats et de nouvelles mesures ». À l’aune du grand débat national, dont le ministère compte intégrer les conclusions, la concertation sera... Commenter

Partenaires