Il y a prurit, et prurit
Formation thérapeutique du Pharmacien
Les urticaires | 10/11

Il y a prurit, et prurit

01.06.2015

Bien que très banales, les démangeaisons ne doivent jamais être sous-estimées, surtout bien entendu si elles se prolongent. S’il peut s’agir d’urticaire, il ne faut pas pour autant s’interdire de penser rapidement à une éventuelle autre cause.

- D’abord s’assurer qu’il s’agit bien d’un prurit : il ne faut pas le confondre avec une douleur, des paresthésies (trouble de la sensibilité, désagréable et non douloureux, donnant l’impression de palper du coton, et pouvant s’accompagner d...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Salaires

Hausse de la valeur du point

La valeur du point officinal passe à 4,425 euros. Les partenaires sociaux de la branche viennent en effet de négocier un accord sur les salaires, à l’issue de la commission mixte paritaire qui s’est tenue le 15 janvier 2018. «... Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.