Anticoagulants oraux - Quelle gestion au quotidien ?

Anticoagulants oraux Quelle gestion au quotidien ?

26.02.2015

La prescription des anticoagulants oraux directs doit respecter les posologies et les indications validées dans les études, en prenant garde à la fonction rénale.

  • Les AOD ont une action directe et réversible sur le facteur Xa ou sur le facteur IIa

« Les anticoagulants oraux directs (AOD) ont été présentés comme plus simples d’utilisation, du fait notamment d’un index thérapeutique large et d’une demi-vie courte, et exposant à un risque d’événements hémorragiques moindre », rappelle le Dr Fanny Bonhomme.

Ces anticoagulants ont une action directe spécifique et réversible, soit sur le facteur Xa (rivaroxaban, apixaban, édoxaban), soit sur le facteur IIa (dabigatran). Le pic de concentration est globalement atteint en 2 heures...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
DMP

DMP : le cap des trois millions d'ouvertures est franchi

Près de cinq semaines après le lancement officiel du dossier médical partagé (DMP) par les pouvoirs publics, trois millions de Français ont en déjà créé un. Et 4 sur 10 ont choisi de le faire dans leur officine.... 4

Partenaires