Restrictions d’indications, ruptures de stocks, octrois d’AMM - Ce que disent les agences du médicament

Restrictions d’indications, ruptures de stocks, octrois d’AMMCe que disent les agences du médicament

23.02.2015

Ces derniers temps, l’actualité diffusée par les agences européenne (EMA) et française (ANSM) du médicament a été riche. Le Parlodel ne doit plus être utilisé en routine en tant qu’inhibiteur de la lactation. L’Atarax doit désormais être prescrit à la posologie minimale pour une durée la plus courte possible. Le Questran au bord de la rupture de stock, n’est disponible que de façon contingentée. Quant au Mysimba, coupe-faim destiné au traitement de l’obésité, il est attaqué de plein fouet par l’ANSM, qui critique vivement l’octroi de son AMM européenne, étant donné les risques qu’il présente.

  • Une actualité riche concernant plusieurs médicaments
  • Ce que disent les agences du médicament - 2
. Bromocriptine : à ne plus utiliser en routine.

L’UTILISATION de la bromocriptine (Parlodel et génériques) a été associée à la survenue d’effets indésirables, rares mais parfois graves, cardio-vasculaires (accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde et hypertension artérielle), neurologiques (principalement convulsions) et psychiatriques (hallucinations, confusion mentale). En raison de ces effets indésirables, les indications du médicament sont restreintes et les précautions d...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
code de deonto

À la Une Nouveau code pour nouvelles missions Abonné

La nouvelle mouture du code de déontologie, à paraître au cours du premier semestre 2019, et dont le « Quotidien du pharmacien » a pu avoir lecture, assouplit substantiellement les règles de la communication et de la publicité à l'officine. Bénéficiant d'une aisance nouvelle, le pharmacien devra néanmoins veiller à axer son message sur la santé publique et ses prestations. Commenter

Partenaires