Epilepsie - Un « super » gène régulateur

EpilepsieUn « super » gène régulateur

02.02.2015

Une équipe internationale a identifié la Sestrin 3, un gène qui régule un réseau de 400 autres gènes. L’approche utilisée, novatrice et plus fonctionnelle, pourrait être transposée à d’autres pathologies.

  • Le réseau convulsivant était situé au niveau de l’hippocampe

AU LIEU DE SE FOCALISER sur un seul gène, l’idée est d’analyser l’activité de plusieurs gènes entre eux. C’est la méthode retenue par l’équipe internationale dirigée par le Dr Enrico Petretto de l’Imperial College London, qui a découvert ainsi une cible thérapeutique potentielle dans l’épilepsie.

Avec cette approche en « réseau », les chercheurs ont fait bonne pioche. Ils ont découvert la Sestrin 3 (SESN3), un gène qui régule tout un réseau fonctionnel proconvulsivant impliquant 400...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
OTC

À la Une L'automédication à la recherche d'un second souffle Abonné

Marché en berne, définition floue, voire négative, défiance des usagers, concurrence de produits sans AMM et hors monopole : l'automédication semble en mauvaise posture. Pourtant, des nouvelles stratégies industrielles et commerciales laissent espérer un sursaut à ce segment qui doit encore trouver sa place dans le parcours de soins. 1

Partenaires