Un variant A(H3N2) non vaccinal s’impose - La grippe arrive, plus fort que prévu

Un variant A(H3N2) non vaccinal s’imposeLa grippe arrive, plus fort que prévu

22.01.2015

Le réseau Sentinelles prévoit que le seuil épidémique de la grippe sera atteint au cours de la troisième semaine de janvier. Le virus prédominant est un variant A(H3N2) non couvert par le vaccin. Les Américains, déjà touchés par l’épidémie depluis plusieurs semaines, nous prédisent une efficacité vaccinale diminuée de moitié, de l’ordre de 30 % environ. Même d’efficacité réduite, la vaccination n’est pas remise en cause.

  • Rien de mieux que le vaccin pour protéger contre la grippe

« LA VITESSE du calendrier nous a surpris par sa rapidité, explique le Pr Bruno Lina, du Centre National de Référence de la grippe à Lyon. Quand le nouveau variant A(H3N2) a été identifié pour la première fois aux États-Unis en avril-mai 2014, il était impossible de savoir si le phénomène allait prendre de l’ampleur et à quel moment : très tôt, en milieu ou en fin d’épidémie ? La composition du vaccin était décidée par l’Organisation Mondiale de la Santé depuis février pour assurer une...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
DPC

DPC : les formations les plus suivies en 2017

Les formations de développement professionnel continu (DPC) les plus demandées par les pharmaciens en 2017 concernent le conseil à l’officine et la cancérologie. En 2017, 11 877 pharmaciens ont effectué une formation validante... Commenter

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.