TSO : pour une valorisation du suivi

TSO : pour une valorisation du suivi

18.12.2014

Favoriser le bon usage des médicaments de substitution des opiacés, participer à l’inscription ou au maintien des patients dans un processus thérapeutique par l’instauration d’un lien de confiance, d’un accueil et d’une écoute de qualité, est « un acte de santé publique ». Pourtant, « le suivi des patients en traitement de substitution aux opiacés (TSO) en officine n’est pas encore rémunéré », déplore Marie-Josée Augé-Caumon, du CAARUD de Montpellier et présidente du Collège de la...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Partenaires