Risque de fausses alertes au retour des zones épidémiques - Ebola et infection grippale : gare à la confusion !

Risque de fausses alertes au retour des zones épidémiquesEbola et infection grippale : gare à la confusion !

27.11.2014

Dans une lettre publiée dans « The Lancet », les médecins du service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Bichat tirent la sonnette d’alarme. Faute d’une couverture vaccinale suffisante contre la grippe au sein des personnels de santé envoyés en Afrique de l’Ouest pour combattre l’épidémie d’Ebola, les confusions et les fausses alertes pourraient se multiplier au cours de la saison grippale qui commence.

  • Les spécialistes des maladies infectieuses de l'hôpital Bichat tirent la sonnette d'alarme

LE 18 OCTOBRE DERNIER, Francine (le nom a été changé) atterrit à l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle en état de fébrile. A priori rien de dramatique, sauf que Francine revient de Guinée où elle a travaillé dans le centre de Conakry de prise en charge des malades Ebola.

L’alerte est donc donnée, et la patiente transférée et isolée dans le service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Bichat avec une tension artérielle normale, une température de 38,4°, une...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Gilets jaunes

Gilets jaunes : les professionnels de santé réclament la liberté de circuler

En prévision d'un acte IV de la mobilisation des Gilets jaunes pour le samedi 8 décembre dans toute la France, les professionnels de santé rappellent que ni leurs déplacements au chevet des patients, ni l’accès à leur cabinet,... 1

Partenaires