Cancérologie - Diarrhées sous chimiothérapie : ce qu’il faut faire

CancérologieDiarrhées sous chimiothérapie : ce qu’il faut faire

Nicolas Tourneur
| 13.11.2014

De nombreuses chimiothérapies induisent des épisodes diarrhéiques dont le retentissement sur la qualité de vie, et parfois même, sur la survie même du patient méritent une prise en charge adaptée. Quelle stratégie adopter ? Quelles molécules privilégier ? Voici résumé l’essentiel des nouvelles recommandations à ce sujet.

NOMBRE d’anticancéreux ciblent les cellules à division rapide, ce qui explique leur impact sur l’épithélium gastro-intestinal. Observées chez 5 à 47 % des patients et souvent associées à une vulnérabilité génétique, des diarrhées suivent notamment l’administration de docétaxel, d’irinotécan (en aigu : inhibition de l’acétylcholine-estérase avec augmentation de la transmission cholinergique ; en chronique : toxicité entérique du métabolite actif), de 5-fluoro-uracile (5-FU) et de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rappel lot

Risque de sous dosage avec un antibiotique pédiatrique

Quatre lots d’Amoxicilline/acide clavulanique Sandoz, enfants et nourrissons, sont rappelés, en raison d’une erreur dans la notice pouvant amener à un sous-dosage. Une incohérence sur les notices des poudres pour suspension... Commenter

Partenaires