Inhibiteurs de la tyrosine kinase - Des interactions à bien connaître

Inhibiteurs de la tyrosine kinaseDes interactions à bien connaître

Nicolas Tourneur
| 06.11.2014

Les inhibiteurs de la tyrosine kinase (ITK) ciblent la transduction du signal au niveau des récepteurs des facteurs de croissance présentant une activité tyrosine-kinase. Ayant une activité importante quand l’enzyme cible est activée par mutation et se comporte en gène-maître de la transformation puis de la progression tumorale, ils occupent une place majeure en thérapeutique oncologique. Mais leurs interactions cinétiques et pharmacologiques sont à bien connaître. Petite revue des principales d’entre elles.

LES CONSÉQUENCES des interactions cinétiques sont importantes en cancérologie : elles peuvent expliquer la survenue d’effets iatrogènes sévères ou contribuer à réduire l’action anticancéreuse des ITK.

Prudence avec les antiacides.

L’acidité gastrique est indispensable à l’absorption des ITK, des bases faibles dont la biodisponibilité n’est pas très importante. La prise concomitante d’antiacides (topiques, IPP ou anti-H2) réduit de façon parfois significative la biodisponibilité...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Automédication

La fin des marques ombrelles : un danger pour l'automédication ?

Pascal Brossard, vice-président de l’AFIPA, craint que la fin des marques ombrelles et la disparition des noms de fantaisie sur les emballages des médicaments d'automédication ne représentent des freins au développement de ce... 23

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.