L’infertilité absolue de l’utérus n’est plus absolue - La première naissance après greffe utérine ouvre des perspectives inédites pour l’AMP

L’infertilité absolue de l’utérus n’est plus absolueLa première naissance après greffe utérine ouvre des perspectives inédites pour l’AMP

30.10.2014

L’équipe suédoise du Pr Mats Brännström a obtenu la première naissance viable après transplantation d’utérus. La patiente greffée, atteinte du syndrome MRKH, présentait une absence congénitale totale d’utérus, l’une des très rares stérilités absolues. Alors que le contexte réglementaire de la gestation pour autrui (GPA) est compliqué dans de nombreux pays, la greffe d’utérus ouvre des possibilités nouvelles pour l’aide médicale à la procréation (AMP), qui ne vont pas sans poser des questions à la société.

  • Le transfert d’embryon a été réalisé 12 mois après la greffe, et la première tentative a entraîné...

UNE GREFFE d’organe éphémère à partir d’un donneur vivant en bonne santé, un tel concept doit soutenir un enjeu recevable. Celui de la greffe d’utérus est de permettre à des femmes stériles de pouvoir porter leur enfant. La première naissance obtenue en Suède par l’équipe du Pr Mats Brännström de l’université de Gothenburg, rapportée début octobre dans « The Lancet » est un événement inédit, qui réjouit autant qu’il interroge.

L’exploit médico-chirurgical est sans précédent. « Ce n...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Automédication

La fin des marques ombrelles : un danger pour l'automédication ?

Pascal Brossard, vice-président de l’AFIPA, craint que la fin des marques ombrelles et la disparition des noms de fantaisie sur les emballages des médicaments d'automédication ne représentent des freins au développement de ce... 23

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.