Dépendance à l’alcool - Selincro réduit la consommation

Dépendance à l’alcoolSelincro réduit la consommation

20.10.2014

Avec la commercialisation du nalmefène, l’abstinence n’est plus la seule solution pour les personnes dont la consommation d’alcool est à risque élevé.

  • Seulement 8 % des personnes alcoolo-dépendantes sont actuellement prises en charge

SUR LES QUELQUE 2 millions de Français alcoolo-dépendants (chiffre INSERM), actuellement seulement 8 % sont pris en charge et traités. Beaucoup sont conscients d’avoir perdu le contrôle de leur consommation et d’être exposés à différentes maladies et à une mortalité prématurée, mais ne souhaitent pas s’arrêter totalement. Parce que leur état et leur comportement ne nécessitent pas un sevrage immédiat et parce que le traitement est lourd, contraignant et l’abstinence difficile à...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 10

Partenaires