PORTRAIT - La voie officinale, tardivement mais passionnément - La deuxième vie de Jean-Luc Marié

PORTRAIT - La voie officinale, tardivement mais passionnémentLa deuxième vie de Jean-Luc Marié

16.10.2014

À 57 ans, ce pharmacien de Saint Jean d’Angely développe avec succès une aventure humaine et commerciale entamée en 2012. La transition avec son passé industriel a été volontaire, prenante, mais enthousiasmante.

  • légende

IL ÉTAIT UNE FOIS un diplômé de la faculté de Pharmacie de Paris V, très intégré dans le milieu sécurisant des entreprises de haut niveau, qui décida un beau jour de lâcher sa position rassurante pour les aléas de l’indépendance. Au-delà des mots, cette petite fable résume une expérience professionnelle peu commune, lorsque l’on révèle l’âge de son personnage principal. Vers ses 55 ans, il prit une nouvelle orientation, quittant le cocon de cadre de haut niveau dans lequel il évoluait –...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Conseil d'Etat

Communication : le Conseil d’État desserre l'étau

Dans une étude rendue publique hier, le Conseil d’État préconise la suppression de l'interdiction de la publicité pour les professionnels de santé, y compris pour les pharmaciens, du code de la Santé publique. Il se déclare même... 1

Partenaires