PORTRAIT - Il fait de la voltige aérienne depuis dix ans - Pierre-Bernard Duizabo chevalier du ciel

PORTRAIT - Il fait de la voltige aérienne depuis dix ansPierre-Bernard Duizabo chevalier du ciel

Hakim Remili
| 02.10.2014

C’est un sport tout autant qu’un art. Pierre-Bernard Duizabo, pharmacien près de Pau, évoque toutes les finesses de cet exercice qui demande des qualités bien particulières.

  • Pilote émérite, ce confrère préside l’aéro-club de Pau

PIERRE-BERNARD DUIZABO est un digne enfant de Pau. Spécialiste de la voltige aérienne depuis une dizaine d’années, et président du Club d’aviation de la ville depuis cinq ans, il assouvit avec constance sa passion pour les avions, et se situe ainsi pleinement dans le sillage de Pau, ville illustre dans le domaine de l’aviation. « C’est à Pau que s’est ouverte la première école de pilotage au monde, peu de temps avant la première guerre mondiale », tient-il à rappeler. Ce pharmacien qui...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires