Traitements expérimentaux, outils diagnostiques - Ebola : mobilisation générale

Traitements expérimentaux, outils diagnostiquesEbola : mobilisation générale

25.09.2014

La première patiente française victime du virus Ebola pourra bénéficier de traitements expérimentaux bien que l’on en sache très peu sur leur efficacité. Plusieurs projets de recherche d’urgence commencent à voir le jour en France. Leur objectif : éprouver ces nouveaux traitements et identifier de nouvelles molécules et des nouveaux outils diagnostiques.

  • Un essai randomisé lancé tout récemment sur des singes dans le laboratoire P4 Jean Mérieux de Lyon.

LES MÉDECINS de l’hôpital Bégin ont désormais le droit d’utiliser le favipiravir (T-705 commercialisé par Toyama Chemical), le TKM-100-802, aussi appelé TKM Ebola (Tekmira), et le ZMapp (Mapp biopharmaceutical Inc) pour traiter l’infirmière française, membre de MSF, infectée par le virus Ebola.

La patiente aurait même déjà bénéficié d’un de ces traitements expérimentaux, selon la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Marisol Touraine qui s’est exprimée...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Bilan médication

À la Une Bilan de médication : en route vers l'observance Abonné

Le bilan partagé de médication ne semble pas encore être un acte très répandu dans les officines. Prévu par l’avenant n° 11 à la convention pharmaceutique signé en juillet 2017, l’arrêté définissant ses modalités de mise en œuvre n’est paru au « Journal officiel » qu’à la mi-mars. Mais déjà, de nombreux officinaux manifestent leur intérêt pour les formations qui lui sont dédiées. Commenter

Partenaires