Mort subite cardiaque - Appeler, masser, défibriller,un message simple

Mort subite cardiaqueAppeler, masser, défibriller,un message simple

05.06.2014

Malgré des progrès certains, le pronostic des morts subites cardiaques reste très péjoratif.

  • L'arrêt cardiaque concernerait 50 000 personnes par an en France

L’ARRÊT CARDIAQUE inopiné ou mort subite cardiaque est un problème de santé publique, « mais sa réalité en France reste mal connue, a rappelé le Pr Laurent Argaud. Il concernerait de 35 000 (en extrapolant les données du grand Paris) à 50 000 personnes par an, dont seulement 15 000 arriveraient vivants à l’hôpital et 1 000 seraient encore vivants sans séquelles un an après ».

Si des progrès ont été réalisés, notamment depuis l’introduction du concept de chaîne de survie au début...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Gilets jaunes

Gilets jaunes : les professionnels de santé réclament la liberté de circuler

En prévision d'un acte IV de la mobilisation des Gilets jaunes pour le samedi 8 décembre dans toute la France, les professionnels de santé rappellent que ni leurs déplacements au chevet des patients, ni l’accès à leur cabinet,... 1

Partenaires