Face à l’antibiorésistance - Traitement de l’acné : pas d’antibiothérapie systématique

Face à l’antibiorésistanceTraitement de l’acné : pas d’antibiothérapie systématique

20.02.2014

Malgré les nombreuses recommandations des autorités de santé pour favoriser un moindre et un meilleur usage des antibiotiques, rien ne semble vraiment changer en France ; leur consommation moyenne y est supérieure de 30 % à la moyenne européenne. Face à ce constat, les Laboratoires Galderma se mobilisent pour diminuer la prescription d’antibiotiques topiques dans l’acné minime à modérée.

  • Dans l’acné minime inflammatoire, la prescription d’un antibiotique local seul doit rester une...

PLUS D’UN TIERS des topiques prescrits dans l’acné sont des antibiotiques (érythromycine, clindamycine, tétracyclines). Depuis le début des années 2000, l’émergence de souches résistantes diminue leur efficacité sur la multiplication bactérienne de propionibacterium acnes (P. acnes). Leur utilisation peut alors rompre l’équilibre microbiologique de la flore cutanée, créer une pression de sélection et laisser une place à des pathogènes stricts. Même si le passage systémique des topiques...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
DMP

DMP : le cap des trois millions d'ouvertures est franchi

Près de cinq semaines après le lancement officiel du dossier médical partagé (DMP) par les pouvoirs publics, trois millions de Français ont en déjà créé un. Et 4 sur 10 ont choisi de le faire dans leur officine.... 4

Partenaires