Un calendrier de suivi moins contraignant - DMLA exsudative : une nouvelle alternative thérapeutique

Un calendrier de suivi moins contraignantDMLA exsudative : une nouvelle alternative thérapeutique

Christine Nicolet
| 12.12.2013

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est une maladie qui détruit progressivement la vision centrale du patient ; il en existe deux formes, sèche et humide (exsudative). Le traitement par inhibiteur du VEGF (facteur de croissance de l’endothélium vasculaire) a révolutionné la prise en charge. Un nouvel anti-VEGF, l’aflibercept (Eylea), répond au besoin pratique d’une amélioration du schéma d’administration.

  • Un schéma d’administration amélioré

LA DMLA HUMIDE est la forme de DMLA la moins fréquente mais sa progression est rapide. En quelques mois, elle cause une perte de vision centrale sévère et irréversible chez la personne âgée. En France, 400 000 personnes en souffrent. Elle apparaît lors de la croissance anormale de nouveaux vaisseaux sanguins (angiogenèse) dont la perméabilité vasculaire est altérée. Ceux-ci se développent en dessous de la rétine et laissent échapper du sang et du liquide, provoquant un œdème rétinien...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Être adjoint en 2017-0
Dossier web

Être adjoint en 2017

Entretien pharmaceutique, dépistage, conciliation médicamenteuse... Les adjoints peuvent s'investir dans de nombreuses missions. Ils peuvent aussi, depuis quelques mois, acquérir jusqu'à 10 % des parts d'une officine dans laquelle ils exercent.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.