À la pharmacie du Passocéan - Pierre Barré dans le sillage d’Alphonse Allais

À la pharmacie du PassocéanPierre Barré dans le sillage d’Alphonse Allais

21.11.2013

Comment imaginer Pierre Barré autrement qu’éclatant de rire ? Ce grand barbu, « barré, et fier de l’être », mérite des circonstances atténuantes. Sa pharmacie du Passocéan, ou du Vomi non-stop, à Honfleur (Calvados), est mitoyenne de la maison d’Alphonse Allais (1854-1905). L’humoriste honfleurais avait pour adresse « Allez allée Allais », et c’est un préparateur de Pierre Barré qui tient le musée mémorial, derrière l’officine. La vitrine de la pharmacie de présente pas les habituelles promotions de parapharmacie, mais des photos de classes d’enfants honfleurais, sur plusieurs décennies, des cahiers d’écoliers, des plumes.

  • Pierre Barré devant le Vieux bassin

PIERRE BARRÉ a emménagé à Honfleur à l’âge de 2 ans, quand son père a repris l’officine. L’enfant du pays deviendra pharmacien et reprendra l’officine paternelle. Il s’institue aussi chroniqueur de la vie honfleuraise et défenseur de son parler. Il crée le Quai des Menteux (des menteurs, les pêcheurs), une rubrique rigolote sur dvd pour sa clientèle, mais qu’il diffuse aussi via internet. Au point de se retrouver un jour « marrionnétisé » en laborantin, lunettes sur le front et barbe...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Etudiants

PACES : redoublement interdit dans certaines facs

En 2018, plusieurs universités, notamment en Ile-de-France, mettront en place à titre expérimental une première année commune aux études de santé (PACES) qui n’autorisera pas le redoublement. Dans les universités de Paris V, VI... 2

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.