Le point de vue de l’UTIP
Formation thérapeutique du Pharmacien

Le point de vue de l’UTIP

Danielle Roquier Charles
| 18.11.2013

Nos patients doivent être bien informés que le traitement médical d’un glaucome leur est prescrit à vie. Il ne faut pas l’interrompre. Mais le traitement antiglaucomateux peut être responsable d’effets indésirables et apparaître comme une contrainte disproportionnée en comparaison du peu de gêne ressentie par le patient. Certains collyres contiennent des conservateurs qui, à long terme, peuvent être à l’origine d’effets indésirables (sensation de picotement ou de brûlure oculaire,...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Croix pharmacie

Gardes : l’indemnité d'astreinte passe à 175 euros

L'indemnité d'astreinte des gardes des pharmacies d'officine, pour les nuits, les dimanches et les jours fériés, passe de 150 à 175 euros. Cette augmentation, actée par l'avenant n° 11 de la convention, se fait en deux temps :... Commenter

Partenaires