Fondé sur l’interférence ARN - Un candidat hypocholestérolémiant à l’essai

Fondé sur l’interférence ARNUn candidat hypocholestérolémiant à l’essai

10.10.2013

Une équipe présente un hypocholestérolémiant fondé sur un nouveau concept : l’interférence ARN (ARNi). Une étude préliminaire chez des volontaires sains, présentant une augmentation modérée du LDL cholestérol (LDL-c), montre qu’une dose unique du produit candidat ALN-PCS réduit les taux de LDL-c de 40 % en moyenne, comparativement au placebo.

LE CANDIDAT MÉDICAMENT ALN-PCS, qui est un petit ARNi, agit en bloquant la synthèse du régulateur du cholestérol PCSK9 (proprotéine convertase subtilisine/kexine de type 9), qui est une enzyme liée à l’hépatocyte, qui détruit les récepteurs LDL servant normalement à débarrasser le LDL-c du sang. Autrement dit, il permet aux récepteurs d’être présents en nombre suffisant pour évacuer le LDL-c.

Des études génétiques ont montré que des mutations provoquent une augmentation de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Ordinateur

RGPD : attention aux arnaques

La DGCCRF* et la CNIL** mettent en garde contre certaines pratiques commerciales trompeuses concernant la mise en conformité au règlement général sur la protection des données (RGPD). « Des sociétés profitent de l’entrée en... 4

Partenaires