Antibiothérapie avant un an - Un risque d’eczéma accru

Antibiothérapie avant un anUn risque d’eczéma accru

27.06.2013

La prise d’antibiotiques chez les enfants âgés de moins de un an pourrait augmenter de 40 % leur risque de développer un eczéma, selon une méta-analyse publiée dans le « British Journal of Dermatology ». Ce risque s’élève en outre de 7 % avec chaque traitement antibiotique supplémentaire avant l’âge de 1 an. Si l’étude ne permet pas d’affirmer un lien de causalité, il est possible que l’altération de la flore intestinale à ce jeune âge puisse affecter le système immunitaire et favoriser l’allergie.

LA FRÉQUENCE DE L’ECZÉMA atopique et des autres maladies allergiques n’a cessé d’augmenter ces dernières décennies, notamment dans les pays riches, mais les causes de cet accroissement n’ont toujours pas été élucidées. Un certain nombre d’études ont suggéré qu’une exposition aux antibiotiques au début de la vie pourrait conférer un risque accru de développer un eczéma, mais les résultats sont discordants.

Des chercheurs britanniques ont maintenant effectué une première méta-analyse...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Rentrée 2017 : préparez vos rayons !-0
Dossier web

Rentrée 2017 : préparez vos rayons !

Hormis pour les pharmacies des zones touristiques, la période estivale est souvent un moment de l'année où l'activité est plus calme. L'occasion pour faire le tri sur ses rayons et de réfléchir à leur composition pour les prochains mois. Ce dossier passe en revue les marchés à ne pas négliger pour réussir sa rentrée.

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.