Un outil qui prolonge le conseil du pharmacien - Une nouvelle génération de piluliers électroniques connectés

Un outil qui prolonge le conseil du pharmacienUne nouvelle génération de piluliers électroniques connectés

21.01.2013

La non-observance des traitements est un gâchis économique et sanitaire considérable, et selon un rapport de l’IGAS, elle concerne 30 à 50 % des patients de manière régulière. L’utilisation d’un pilulier est aujourd’hui préconisée par les professionnels de santé comme une aide majeure à l’observance. Celui commercialisé par MedSecure, qui met en œuvre les technologies les plus abouties, est particulièrement destiné aux personnes sous traitements longs et complexes.

EN FRANCE, près de 13 millions de personnes seraient polymédiquées pour des maladies chroniques. On sait par ailleurs que le risque d’iatrogénie augmente avec l’âge (60 ans et plus). Il peut être grave, plus ou moins prévisible ou atypique, dû à un effet secondaire d’un médicament bien prescrit, ou lié à une erreur thérapeutique. Des interactions entre plusieurs médicaments, une automédication inappropriée ou une polymédicalisation peuvent également être à l’origine d’effets non désirés. ...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires