En pratique, insister sur le rôle néfaste du tabac et de l’obésité - Clarifier la place des pilules de 3e génération

En pratique, insister sur le rôle néfaste du tabac et de l’obésité Clarifier la place des pilules de 3e génération

10.01.2013

Alors que les plaintes se multiplient contre les fabricants des pilules estroprogestatives de 3e génération, que les prescripteurs sont montrés du doigt, « le Quotidien » a interrogé le Dr Lydia Marié-Scemama, gynécologue-obstétricienne, confrontée quotidiennement à la prescription de contraceptifs. En pratique, des différences de tolérance et de compliance sont observées entre les pilules de 2e et de 3e génération. L’acte de première prescription ne doit pas être banalisé ni le renouvellement confié aux non-médecins, estime le Dr Marié-Scemama.

  • Le risque de maladie thromboembolique est infime chez une femme en bonne santé ne présentant pas...
LE QUOTIDIEN. - Quel a été l’enjeu de développer des pilules estroprogestatives de 3e génération ?

Dr MARIÉ-SCEMAMA. - Les pilules de 3e génération ont été développées pour diminuer les conséquences métaboliques liées à l’augmentation des concentrations de cholestérol et de triglycérides, mais également diminuer l’acné et la prise de poids, plus fréquente avec les premières générations, et de mieux contrôler le cycle menstruel notamment en cas de syndrome prémenstruel. On est donc passé de...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires